jeudi 29 janvier 2015

Quand le smartphone interprète les analyses de l'eau

La firme JBL propose de nouveaux tests à utiliser avec votre smartphone. Celui-ci devient désormais un centre d'analyse de la qualité de l'eau, grâce à une appli gratuite.



Informations communiquées par JBL
Sélectionnez votre type d’eau dans l’appli JBL ProScan App (aquariophilie, eau douce, bassin de jardin ou eau du robinet). Plongez la languette d’analyse JBL ProScan dans l’eau… et surtout pas votre smartphone, évidemment !
Appuyez sur Start dans l’appli et le smartphone commence un compte à rebours de 60 secondes. Ensuite, il passe en fonction caméra. Posez la languette d’analyse sur la JBL ProScan Colorcard (nuancier) que vous scannez comme un code QR. Vous obtenez alors un affichage des valeurs obtenues pour les nitrites (NO2), les nitrates (NO3), la dureté totale (GH), la dureté carbonatée (KH), le pH, le chlore et même la teneur en dioxide de carbone (CO2).
Tous les résultats du test vous sont donnés directement sous forme de chiffres et sont analysés (bon, moyen, mauvais). Dans le cas de chiffres d’aquariums d’eau douce et de bassins de jardin, vous avez même la possibilité de faire afficher directement comment vous pouvez optimiser ces valeurs
Pour de plus amples renseignements, visitez la page dédiée sur le site de JBL

L'aquariophilie connectée
Cette dernière innovation montre à quel point les appareils connectés ont désormais envahi notre quotidien. L'aquariophilie n'est d'ailleurs pas en reste, ce qui prouve une certaine vitalité du secteur. Nul doute que dans un futur proche se développera toute une panoplie d'appareils reliés à ce que certains baptisent depuis quelque temps déjà le "Web 4.0" (le "Web 1.0" étant la première version d'internet des années 90 ; le "Web 2.0" la montée de réseaux sociaux et la possibilité de déposer des commentaires sur les pages internet ; et le "Web 3.0" l'avènement du Cloud qui héberge les données et applis en ligne).
Pour qui s'intéresse à ces nouvelles technologies appelées à se développer pour l'aquarium d'eau douce, on ne saurait que conseiller la lecture du numéro 31 de ZebrasO'mag, consacré à "l'aquarium numérique". Si les articles dans ce magazine traitent du récifal, tout laisse à prévoir un "transfert des technologies", où les applications en aquariophilie marine se retrouveront en eau douce ; phénomène que l'on voit déjà avec divers équipements (éclairage à LED, écumeur, pompes de brassage, etc.).





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire