jeudi 16 avril 2015

Parole d'Expert : Marc Maurin

À la fin de ce mois d'avril 2015, vous aurez le plaisir de découvrir Les DANIOS par Marc Maurin.
C'est l'occasion de retrouver l'auteur pour parler de son parcours aquariophile et bien sûr de ce nouvel ouvrage à paraître chez Animalia éditions…


Marc Maurin au Sri Lanka. C'est un voyageur infatigable qui a parcouru de nombreuses contrées en Asie. Photo et droits d'auteur : Marc Maurin

Marc Maurrin est le Vice-Président de la CIL-IBSC (Communauté Internationale pour les Labyrinthidés – International Betta Splendens Club). C'est un éleveur de bettas (ou combattant du Siam) réputé au niveau international depuis déjà plusieurs décennies. On lui doit d’ailleurs le guide AQUAmag « Le COMBATTANTBetta splendens » paru en 2008.

Marc Maurin est l'auteur du premier guide français consacré à Betta splendens

AQUAmag
Bonjour Marc,
Pouvez-vous nous présenter brièvement votre parcours aquariophile ?

Marc Maurin
Bonjour,
J’ai débuté l’aquariophilie voilà déjà 30 ans, tout simplement par un poisson rouge dans une boule, j’ai ensuite rapidement récupéré l’aquarium de 10 litres en cornières que mes parents avaient entreposé dans la cave et commencé un élevage de guppys. J’ai ensuite rajouté le vieux 70 litres qui est devenu un aquarium d’ensemble. Parallèlement, mon inscription à l’Association Aixoise d’Aquariophilie m’a permis d’en apprendre plus et de bricoler pour construire d’autres bacs et rapidement envahir ma chambre de collégien. Plus tard, c’est ma cuisine qui est devenue « the place to be » avec des centaines de bouteilles à combattants et aujourd’hui une partie de mon garage est consacrée à cette passion dévorante.

AQUAmag
Vous êtes surtout connu comme éleveur de betta, mais vous êtes aussi un voyageur infatigable passionné de l’Asie… Et bien sûr, vous en profitez pour explorer les lieux et ramener des reportages qui font la joie des lecteurs. Comment se déroule une exploration « typique » d’un cours d’eau ? Et quel souvenir gardez-vous de la première fois où vous avez pu enfin voir des poissons d’aquarium en milieu naturel ?

Marc Maurin
L’Asie m’a toujours attiré ; que ce soit pour ses paysages, ses poissons ou ses habitants, il n’en a pas fallu beaucoup plus pour joindre l’utile à l’agréable. Dès les premiers voyages, bac photo et épuisette faisaient partie du matériel de base (plus des récipients étanches pour rapporter quelques prises). En Asie, l’eau est présente quasiment partout, que ce soit dans les grands fleuves, les rizières, les fossés en bord de route ou les ruisseaux de montagne, chaque « biotope » a ses particularités. Le premier Betta pêché en Thaïlande sur l’ile de Koh Samui était un Betta imbellis. Quel plaisir de rapporter une telle prise, d’autant que la flaque dans laquelle je plongeais mon épuisette était assez productive (Anabas testudineus, Trichogaster trichopterus, B. imbellis) tout ce beau monde dans moins d’un mètre carré.
Les premiers gouramis chocolat (Sphaerichthys osphromenoides) pêchés en Indonésie et les premiers Colisa spp. pêchés en Birmanie restent des souvenirs forts.

On doit également à Marc Maurin le guide AQUAmag consacré aux gouramis de grande taille.

AQUAmag
Vous avez eu la chance d’observer des « danios » – objet de votre futur guide pour AQUAmag –  en milieu naturel. Pouvez-vous nous en dire un mot ?

Marc Maurin
J’ai effectivement eu l’occasion d’attraper quelques « danios », mais pas des poissons que l’on trouve habituellement dans les magasins. Il s’agissait notamment d’Esomus metallicus aux barbillons démesurés, ou encore des Devario spp. probablement encore inconnus en aquariophilie. Les biotopes étaient variés, des cours d'eau à l'eau courante ou des étangs aux eaux calmes. Dans les deux cas les poissons étaient pêchés parmi les plantes au bord des berges.

Brachydanio rerio est le plus célèbre et le plus courant des Danioninés dans le commerce. Pourtant, cette sous-famille héberge de nombreux représentants parfois peu connus des aquariophiles. Photo et droits d'auteur : Aqua Press

AQUAmag
Tous les aquariophiles qui ont pu visiter votre « fishroom » (pièce dédiée aux aquariums !) le savent : vous êtes très loin de vous contenter de maintenir et d’élever du betta (B. splendens, pour être plus précis). Il y a d’autres Osphronémidés, dont des espèces de Betta pratiquant l’incubation buccale, mais aussi des vivipares, des Cichlidés nains, des crevettes et des Cyprinidés… pour ne citer qu’eux ! Vous avez même conservé toute une lignée de Tateurndina ocellicauda durant de nombreuses années. Quel est donc le point commun entre tous ces poissons et même invertébrés qui vous fait « craquer » ?

Marc Maurin
Difficile de trouver un point commun sinon la passion d’observer les poissons, de noter leur comportement, ou de tenter de les reproduire. J’aime essayer de conserver les espèces que je maintiens sur plusieurs années, c’est mon petit challenge personnel. J’ai d’ailleurs dû arrêter de maintenir il y a deux ou trois ans, une lignée de combattants turquoise que je conservais depuis plus de 20 ans, ça m’a fendu le cœur.

Le dernier livre de Marc Maurin est cette fois consacré aux Danioninés. On reste encore en Asie !

AQUAmag
Vous avez également divers Cyprinidés et bien sûr des « danios » sur lesquels vous venez d’écrire. Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur quelques espèces de Danioninés que vous maintenez actuellement ? Et d’ailleurs, qu’est-ce qui vous intéresse plus particulièrement chez ces poissons ?

Marc Maurin
Les « danios » sont des poissons forts sympathiques, rarement agressifs, ils sont agréables à maintenir et faciles à vivre à partir du moment où on les conserve en groupe.
Quiconque a réussi une reproduction de Brachydanio rerio se souvient du plaisir de voir évoluer des dizaines de virgules aux yeux bleus dans tout l’aquarium. Certaines espèces sont moins prolifiques et nécessitent quelques astuces pour obtenir des jeunes, d’autres sont plus difficiles à nourrir. Encore une fois ce sont des challenges qu’il est intéressant à relever. Ces dernières années l’arrivée de nouvelles espèces sur le marché aquariophile a permis de découvrir des poissons magnifiques comme les galaxys (Celestichthys margaritatus) que je maintiens régulièrement ou Brachydanio tinwini pour lequel j’ai vraiment craqué. Mais j’apprécie aussi les espèces plus classiques comme Brachydanio albolineata ou B. rerio.

Parmi les Danioninés maintenus régulièrement par Marc Maurin, il y a le superbe danio "galaxy" (Celestichthys margaritatus ; synonyme : Danio margaritatus - un point sur la taxonomie est d'ailleurs fait dans le guide "Les DANIOS" à sortir fin avril 2015). Photo et droits d'auteur : Aqua Press

AQUAmag
Vous êtes le Vice-Président de la CIL-IBSC. Pouvez-vous nous présenter brièvement cette association, pour conclure cet entretien ?

Marc Maurin
C’est encore une fois la passion qui nous regroupe au sein de la CIL-IBSC, c’est cette passion qui nous fait parler pendant des heures de nos repros ou des dernières espèces décrites par les scientifiques.
L’association nous permet de nous retrouver deux fois par an lors de nos congrès (le prochain se déroulera à Dijon le weekend du 29 au 31 mai 2015). À cette occasion un concours de beauté de combattants, une présentation de formes naturelles et des conférences sont proposées au public. 
Nous éditons un journal associatif bimensuel et le forum permet aux amateurs internautes de conserver le lien et d’échanger sur leurs poissons préférés.
Ici, il n’y a pas de clivage, l’amateur de combattants (Betta « tutu » comme certains aiment les appeler !) côtoient les éleveurs d’espèces moins courantes ou plus délicates. Notre philosophie est de vivre notre passion ensemble.

Un grand merci à Marc Maurin pour avoir pris le temps de répondre à nos questions !





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire