jeudi 10 septembre 2015

Rencontre avec Ulrich Poupin, Prix d'Honneur à l'IAPLC 2015

En attendant les résultats détaillés de l'IAPLC 2015, organisé par Aqua Design Amano (à paraître dans AQUAmag n°29), découvrons un peu mieux le premier Français à s'être classé parmi les 10 premiers : Ulrich Poupin, avec son layout "The Owl's shriek" ("Le cri du hibou").

"The Owl's shriek" - Aquarium 120(L)x50(l)x60(h)
Photo : Ulrich Poupin - Aqua Design Amano / Droits réservés
  
 Son travail lui vaut de recevoir le Prix d'Honneur et d'être classé à la 9ème place. Une très belle performance !

Ulrich Poupin a 38 ans. Il est aquascapeur depuis déjà quelques années et les lecteurs d'AQUAmag ont déjà pu découvrir son travail dans notre magazine. Par exemple son aquarium original consacré à un biotope d'eau tempérée sud-américain, publié dans AQUAmag n°21, dans la rubrique "Bac en place". 

Ulrich Poupin
Photo : Ulrich Poupin / Droits réservés
Il nous livre ici ses premières impressions, en attendant de nous présenter comme il se doit son bac gagnant dans AQUAmag n°29, à paraître en décembre !

Ulrich Poupin :
 
Bonjour !
Je suis très, très heureux cette année d’avoir obtenu cette 9ème place à l’IAPLC 2015. C’est une très grande fierté de faire partie de ce mythique top 27 que je pensais personnellement quasi inaccesible … jusqu’à ce jour.
Hormis ma joie, j’étais aussi très ému pour ce classement 2015 car c’est une année spéciale… une année de deuil pour tous les passionnés d’aquascaping en particulier et d'aquariophilie en général. En effet, « The Master », M. Takashi Amano est décédé le 4 août dernier… En espèrant que Monsieur Amano ait eu la force de juger une dernière fois l’IAPLC qui lui tenait tant à cœur.
Je suis aussi très fier de mes compatriotes et copains qui ont fait une année exceptionnelle. Nous sommes cette année, 7 Français à avoir eu l’« Honor Prize » ! Au vu du nombre de participants français par rapport aux autres nations présentes dans le top 27, ça reste une énorme performance historique. Cocorico !
Mon bac de cette année se nomme « The Owl’s shriek ». C’est un 360 litres (120 cm de longueur – 60 cm de profondeur – 50 cm de hauteur ) et le décor évoque l’histoire fantastique d’un hibou mort dont l’esprit n’aurait pas voulu quitter son arbre. Au fil du temps, l’arbre périt et prit la forme du hibou. Enfin, bref, vous en saurez plus dans le n° d'Aquamag de décembre 2015 !




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire